Bienvenue

sur le site Les Champs de Booz

Notre association a été créée en 2003 pour venir en aide aux femmes seules, demandeuses d’asile, en cours de régularisation et d’insertion.

Que proposons nous ?

Au fil de l’actualité

Journée de rencontre et de fraternité

 Les 16 et 17 novembre 2019, un beau weekend vécu en fraternité avec les paroissiens de St Jean Bosco, sur l’initiative de la Croisée des Chemins…

 L’après-midi du 16, dans la cuisine des Salésiens, 8 femmes et 4 bénévoles se sont activées pour préparer un délicieux repas.


“Ainsi, j’ai revécu ce que je faisais à la maison !”

 Un repas préparé pour 70 personnes à base de riz gras, de poulet,  de saka-saka, de bananes plantain frites, un régal !

Le 17,  un temps de prière partagé avec une parole bouddhiste sur la compassion, un chant d’offrande en arabe, animé par une réfugiée syrienne et en action de grâces deux témoignages d’espérance avec  une sourate du Coran appelant à la louange.

Puis nous nous retrouvons avec joie pour le repas partagé, avec des tables de fête. “Le repas était super bon, le poulet surtout. “

J’ai beaucoup apprécié les deux témoignages à la messe, cela m’a donné du courage pour continuer mon parcours”.

Journée Booz en Normandie

C’est la Croisée des Chemins qui a organisé cette belle journée offerte par les Champs de Booz. Trente femmes originaires de différents pays du monde, immigrées à Paris et en banlieue y ont participé.

        

Ce fut une sortie inoubliable qui a permis de connaître la Normandie, en particulier les villes de Cambremer et de Cabourg. La visite a commencé par le jardin remarquable de l’écomusée du pays d’Auge. Le musée présente la façon dont les gens vivaient il y a quelques siècles avec des mannequins. Tout le monde était excité et prenait des photos.

         Après avoir vu les magnifiques jardins remplis de fleurs et de beaux arbres, nous nous sommes dirigés vers Cabourg pour déjeuner au casino qui nous a accueillis avec des plats délicieux et la belle mer autour !  C’était formidable !

Nous avons été très contentes car nous découvrions la France. Nous entendions souvent parler de la mer et pour nous, c’était la première fois de la voir ! Ca faisait des vagues et du bruit. Nous avions énormément de joie, nous manquons de mots pour en parler.

« Dieu est grand ! »« J’avais mis mes pieds dans l’eau, j’avais l’impression que j’étais purifiée de tous les problèmes que j’avais,  parce que l’eau me venait sur les pieds. »

«Si ça va encore se répéter, ce sera bien !»

Caroline, Zohra et Charlène

Maison BAKHITA

Les Champs de Booz ont participé à la réunion qui a eu lieu le 28 septembre 2019 à la Maison Bakhita, en présence de Mgr Benoist de Sinety.

Giuseppina Bakhita (1869-1947), soudanaise, esclave puis religieuse. 
La “Mère noire”, ainsi l’appelaient affectueusement les gens qui la connaissaient, a été déclarée sainte le 1er octobre 2000.

Le projet porté par la Maison Bakhita est de contribuer à promouvoir et à intégrer les personnes migrantes accueillies dans le diocèse de Paris en soutenant ceux qui sont engagés auprès d’elles et en appuyant ceux qui veulent se mettre à leur service.
L’idée est de pouvoir mettre en réseau une quarantaine d’associations qui s’occupent des migrants mais aussi de proposer des formations et un accompagnement supplémentaire.

  • Former les bénévoles,
  • Coordonner les actions existantes et mutualiser les moyens,
  • Accompagner les personnes migrantes vers les formations professionnelles et vers l’emploi,
  • Porter attention aux femmes migrantes et à leurs enfants,
  • Créer des liens avec les paroisses et avec les parisiens.

Ce projet a été voulu par le cardinal André Vingt-Trois puis par Mgr Michel Aupetit afin d’avoir un lieu dédié à la promotion et à l’intégration des personnes migrantes.

Assemblée générale 2019
“Sans papiers, mais pas sans droits”

C‘est le thème présenté à l’assemblée générale par Geneviève Jacques, présidente de la Cimade de 2013 à 2018. 
Contrairement à ce que l’on croit communément, toute personne en situation irrégulière sur le territoire français a des droits fondamentaux.
Toute notre reconnaissance pour ce partage qui nous a captivés !

Journée festive et fraternelle
le 13 janvier, à la paroisse St Jean Bosco
sur invitation de la Croisée des Chemins

La veille, les jeunes femmes avaient  préparé le repas avec des spécialités de leurs pays.

Le dimanche, “”la messe  des réfugiées” a réuni les paroissiens, les femmes demandeuses d’asile, les bénévoles de la Croisée des Chemins et des Champs de Booz.

 

Deux belles journées dans la joie, le partage et l’échange !

Théâtre : Au-delà des murs

L’association Act’en scène vous propose une pièce de théâtre qui met en scène des migrants et leur parole.
8 DÉCEMBRE À 20H
Auditorium Saint-Germain AU-DELÀ DES MURS 4, rue Félibien 75006 Paris – Métro Mabillon
8 décembre 2018 à 20 h
9 décembre 2018 à 15 h

CONTACT

Vicariat pour la Solidarité
10 rue du Cloître Notre-Dame
75004 Paris
Tél : 01 78 91 92 40
vicariat.solidarite@diocese-paris.net

Journée Booz 2018
au château de Vaux le Vicomte 

Une journée inoubliable de détente et de convivialité avec les femmes réfugiées, les bénévoles des Champs de Booz et de leurs  partenaires. Deux témoignages donnent un aperçu de cette belle journée.

Ce samedi 29 septembre 2018, départ de Paris (Place de la Bastille) à midi en car pour la visite du château de Vaux-le-Vicomte. L’ambiance était super agréable dans le car. Les dames du Tibet nous ont émerveillés avec leur chanson. Nous sommes arrivés à 13h15 au château. Personnellement j’ai aimé faire partie de ce groupe de personnes qui sont vraiment formidables. Merci aux Champs de Booz pour ce merveilleux moment. Ça m’a permis de connaitre l’histoire du château que je n’avais vu que dans des films. Jean-Marie, notre guide répondaient à nos questions et a tout fait pour nous mettre à l’aise. Le repas du soir chez les Ancelles était délicieux. Merci beaucoup !
Kadiatou

Un samedi matin. Rendez-vous est donné sur la place de la Bastille. Il y fait assez frais … Cependant, la journée s’annonce magnifique et l’occasion de très belles rencontres. Je pars à la recherche de celles et celui avec qui je vais partager cette journée : têtes blanches, têtes jeunes, du Tibet, de plusieurs pays d’Afrique, en passant par l’Inde, la Syrie et la France. L’ambiance est joyeuse. Découverte pour moi de chacune de ces femmes : tout d’abord les nombreuses sœurs qui prennent part à Champs de Booz, bel exemple de travail entre congrégations puis de nombreux laïcs des Champs de Booz et de la croisée des chemins et enfin toutes les femmes qui nous réunissent autour d’elles. Retrouvailles joyeuses pour tous, venant des quatre coins de Paris.  Destination Vaux-le-Vicomte, lieu chargé de l’Histoire de France. Occasion de faire découvrir un très beau château et un peu de l’histoire de notre pays à toutes ces femmes. Mais c’est bien plus qu’un moment d’histoire, c’est un temps partagé où s’échangent les dernières nouvelles. Moment pour discuter avec les unes et avec les autres en tentant d’apprendre les prénoms, quelques mots en tibétain ! Qu’est-ce que c’est difficile !  Cela a été aussi l’occasion de connaître un peu leur quotidien, avec beaucoup de cours de français, beaucoup d’attente des papiers et parfois sans beaucoup d’occupation – faute de papiers.

La journée se termine par un dîner chez nous – les Ancelles du Sacré Cœur de Jésus. Le reste de la communauté est ravi de faire la connaissance de toutes autour de ce repas, d’entendre d’où vient chacune et un peu de sa vie et aussi d’entendre quelques chants tibétains.

Cette journée restera un souvenir unique dans ma mémoire : de beaucoup de joies partagées, d’une grande entraide et attention à l’autre, de la part des bénévoles mais aussi de toutes ces femmes les unes avec les autres C’est pour nous, les Ancelles du Sacré Coeur de Jésus, l’opportunité de participer à un projet qui nous tient à cœur : dans la mesure de nos moyens, participer au soutien des personnes en situation de mobilité et en particulier les femmes. Champs de Booz est donc pour nous une manière de prendre part en accueillant, en priant pour toutes ces femmes, en soutenant.

Un grand merci pour cette opportunité de vivre ces moments. Une grande leçon de vie, de partage et de travail en commun.
Sœur Alexandra,  les Ancelles du Sacré Cœur de Jésus

Prix Nobel
de la paix 2018 :

Nadia Murad, irakienne, de la communauté yézidie
Dr Denis Mukwege, congolais

Le prix Nobel de la paix a été décerné, vendredi 5 octobre, au gynécologue congolais Denis Mukwege et à l’Irakienne Nadia Murad, ancienne esclave yézidie de Daech.

Ces deux personnalités combattent, depuis des années, l’emploi des violences sexuelles comme « armes de guerre » dans les conflits.

Une multinationale criminelle 

Aujourd’hui, le problème  de l’immigration en Europe nous invite à réfléchir sur les réseaux de passeurs à travers le monde.
Afin d’être plus  informés pour mieux sensibiliser autour de nous,  le quotidien “La Croix” du 3 octobre 2018 vient de sortir un dossier spécial sur les réseaux de passeurs que nous vous invitons à lire. 

 FORTUNA
Un film à voir
sorti en salle le 19 septembre 2018

En quoi, ce film nous intéresse ? 

Fortuna aborde très concrètement de nombreuses questions auxquelles les bénévoles des Champs de Booz sont confronté∙e∙s dans les permanences : la question de l’accueil, du vivre ensemble, celle du délit de solidarité, de la situation des jeunes en danger, et plus spécifiquement des jeunes femmes… Il pointe également les difficultés de l’accompagnement, en particulier quand les choix de la personne exilée déroutent ou interrogent celles et ceux qui lui apportent leur soutien.

Vacances d’été  2018

Séjour à la campagne pour une Tibétaine des Champs de Booz

 

Migration : accueillir, protéger,  promouvoir, intégrer

 

Le pape François a publié un message percutant pour la Journée des migrants 2018, le 14 janvier. Il nous rappelle “qu’il n’est pas humain de fermer nos portes, il n’est pas humain de fermer son cœur”.  Il nous invite à plus d’humanité dans la gestion des migrants. notre réponse pourrait s’articuler autour de 4 verbes : accueillir – protéger – promouvoir – intégrer.

Voici le lien pour la lecture du message :http://w2.vatican.va/content/francesco/fr/messages/migration/documents/papa-francesco_20170815_world-migrants-day-2018.htm

Bilan statistique des étrangers en Europe

Où et quand nous trouver ?

Association Les Champs de Booz
Permanence les mardis et jeudis de 14h30 à 17h00 sans rendez-vous.
Pas de permanences au mois d’août.
 
Pour venir nous voir :
uniquement les mardis et jeudis de 14.30 h  à 16.30 h
9, rue du Retrait 75020 PARIS
  • Métro Gambetta (ligne 3)
  • Bus : 26 et 69
Pour nous joindre par téléphone :
Tél : 01 75 57 75 41 –  uniquement les mardis et jeudis de 10h  à 16.30 h
 

Toute l’équipe sera heureuse de vous y accueillir !

venir en aide aux femmes seules, demandeuses d'asile